Innovation

L'Innovation au fil du projet de restauration

Le facteur Innovation a été incorporé au projet dès le début de la restauration de la cathédrale Santa María. Nous détaillons ci-après quelques-unes des propositions innovantes qui ont été développées par les différentes équipes interdisciplinaires ayant travaillé au sein de la restauration intégrale. 

Le Plan Directeur, proposé en 1996, établissait une série de propositions innovantes concernant la manière d'entreprendre une étude de ces caractéristiques. Parmi ces propositions figurait la réalisation d'une documentation géométrique fondée sur la technique de la photogrammétrie, qui permettrait d'obtenir un modèle en trois dimensions, pierre par pierre, de toute la cathédrale

De même, une proposition concernait l'étude stratigraphique du gros-œuvre de la cathédrale en utilisant l'archéologie de son architecture. Elle a permis aux archéologues de comprendre l'évolution historique et architecturale de l'édifice et de valider cette méthodologie pour des bâtiments de la même complexité que la cathédrale Santa María.

La manière d'aborder l'analyse structurelle du monument, fondée sur la théorie des états limites ultimes, a permis de comprendre la complexité des forces agissantes sur l'édifice, rendant possible sa restauration structurelle.

Tout ce procédé a été géré depuis le début par un Système d'Information Géographique dénommé Système d'Information du Monument, soit le concept de BIM, projet global de modélisation numérique appliqué au patrimoine historique construit. Ce système existait avant même que le terme de BIM soit utilisé dans la gestion des bâtiments.

Une recherche a été lancée pour déterminer la composition et les matériaux à utiliser dans l'exécution d'injections visant à consolider les murs et piliers de bâtiments historiques. Tout le processus de recherche, tout comme les résultats et les analyses effectuées, ont été recueillis dans une publication imprimée qui est à la disposition du public à travers des ressources numériques et sous licence Creative Commons.

Dans le cadre du développement technologique, il convient de souligner la mise en place d'un système de vidéo mapping, qui permet de suivre l'évolution polychrome du porche, de sa construction jusqu'à aujourd'hui.  La recréation par le biais de projections de lumière des polychromes est conçue comme une forme de réintégration polychrome au sein de la restauration artistique du porche, mais aussi comme un outil de réalité augmentée à la disposition du public de visiteurs.

Au cours des années 2015-2018, nous avons participé dans le projet NANO-CATHEDRAL aux côtés des cathédrales de Cologne, Vienne, Gand et Pise (outre le bâtiment de l'Opéra d'Oslo). Ce projet, financé par l'Union européenne par le biais de son programme Horizon 2020, développe de nouveaux nanomatériaux, technologies et procédures pour la conservation de pierres détériorées sur des édifices monumentaux, cathédrales et architectures contemporaines de grande valeur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. J’accepte | Plus de Renseignements