Restauration du patrimoine

Contrebutée de piliers. (1998)

La première intervention d'étaiement structurel s'est déroulée simultanément. Il s'agissait de la pose d'une série de ponts étrésillons et tirants sur les grandes nefs, tant sur le vaisseau central que sur les bras nord et sud du transept. Les ponts étaient formés de tubes métalliques ancrés dans la maçonnerie et avaient pour but de stabiliser les zones apparemment les plus instables de la cathédrale, en fonction des éléments obtenus du système de contrôle des mouvements installé depuis 1994. Tous ces étaiements ont été retirés au fur et à mesure de l'avancée des travaux de consolidation définitifs et ne sont plus dans la cathédrale.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. J’accepte | Plus de Renseignements