Restauration du patrimoine

Étaiements provisoires et passerelle de visite. (2002-2005)

C'est précisément la prévision de ce mauvais état, que nous pouvions envisager après la première phase de fouilles, qui nous a poussés à redoubler de prudence et renforcer la stabilité de la cathédrale par la mise en place d'un ensemble de portiques de contrebutée entre tous les piliers et pilastres de la cathédrale afin d'empêcher le possible déplacement latéral de la base de certains d'entre eux, en abordant leurs fondations lors des fouilles archéologiques. L'installation de ces portiques a permis celle d'un système de déplacement au-dessus du niveau du sol de la cathédrale. Ce système est adapté aux visites touristiques des fouilles et des travaux de restauration comme à l'exécution des travaux de fouilles, par l'installation d'une série de ponts roulants pour le déplacement des matériaux et un ensemble de guides pour la photogrammétrie des restes mis au jour.


D'autres étaiements ont été installés à côté de ceux-ci, sur les parties les plus instables de l'ensemble : chaque armature de soutènement de vingt mètres de hauteur à côté de la porte Santa Ana et dans la chapelle des Rois disparue, ainsi que deux autres renforts en forme d'équerres de tension sur les contreforts nord-est et sud-ouest du tronçon supérieur de la nef du transept. Une structure de décharge du soutènement et de protection des voûtes du bras du transept a également été installée. Elle avait été montée au préalable lors des premiers travaux d'urgence pour éviter la chute éventuelle de matériaux de ces voûtes, chutes que les études structurelles préalables effectuées par les ingénieurs Giorgio Croci et Giuseppe Carlucio en 1995 avaient envisagées.


Toutes ces structures ont été faites en acier et avec des fixations vissées pour faciliter leur démontage postérieur, sans avoir à utiliser de chalumeaux ou outils de découpe qui pourraient éventuellement endommager les matériaux historiques sur lesquels elles ont été fixées. Et comme pour les étaiements installés au début, tous ces systèmes de soutènement ont été retirés au fur et à mesure ces trois dernières années, en fonction de l'avancée des travaux de consolidation définitive du gros-œuvre, et nous avons pu établir la stabilité structurelle de la cathédrale dans son ensemble. Seule la contrebutée de la façade nord du transept reste à démonter, tant que la consolidation de cette partie de l'édifice ne sera pas effectuée, avec une prévision pour l'année 2015.


Pasarela y apeos
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. J’accepte | Plus de Renseignements